You are now in the main content area
En
Play YouTube Video: L’avenir, c’est à nous de le créer : Université Ryerson. Description de la vidéo ci-dessous. Une série d’images qui suggèrent que l’humanité fait face à un avenir sombre où l’air est toxique, les ressources sont rares, il y a plus de murs, l’on reçoit de fausses nouvelles, l’on est témoin d’apathie civique, l’on assiste à une agitation urbaine et l’on approche d’une catastrophe imminente. Plus tard, les énoncés négatifs se dissipent et se transforment en énoncés positifs au sujet de notre capacité collective à définir l’avenir. L’avenir, c’est à nous de le créer. L’avenir, ce sont des villes saines, des ressources durables, des citoyens engagés, des voix autochtones fortes, des quartiers inclusifs. Notre avenir, c’est la recherche, la créativité et l’édification des villes.

L’avenir des villes commence à Ryerson

Tandis que la population mondiale se concentre de plus en plus dans les centres urbains, la santé de nos villes aura un impact profond sur le succès de notre espèce. Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés. Qu’il s’agisse de changements climatiques ou de surpopulation, les défis sont aussi immenses qu’effrayants. Cependant, nous pouvons bâtir un avenir meilleur. En fait, c’est ce que nous faisons déjà.

Recherche urbaine à portée mondiale

Notre avenir collectif étant lié au sort des villes, à Ryerson, nos recherches sont consacrées aux enjeux clés qui les définiront. Notre corps professoral apporte des contributions décisives à différents enjeux, comme le logement abordable, les énergies renouvelables, la politique migratoire et l’engagement démocratique. La question de la santé urbaine n’a jamais été plus urgente, et le travail de nos chercheurs n’a jamais été plus important.

  

Ce à quoi le monde pourrait faire face en 2050

Sans des efforts considérables pour améliorer la santé de nos villes et assurer l’accès à des ressources durables, notre avenir s’annonce plutôt sombre. Nos recherches visent à renverser cette perspective.

Un résident urbain portant un masque chirurgical dans des conditions brumeuses
9,7 milliards

la population mondiale selon les estimations des Nations-Unies

70 pour cent

le pourcentage de la population mondiale qui vivra dans les villes

1,7 milliard

le nombre de personnes exposées à la chaleur extrême en été

800 millions

le nombre de personnes qui devraient être touchées par des questions liées à la sûreté de l’eau

650 millions

le nombre de personnes qui seront touchées par l’élévation du niveau de la mer

250 millions

le nombre de personnes déplacées en raison des changements climatiques

  

Ryerson édifie des villes saines

La viabilité urbaine est le prochain défi de l’édification des villes

Les humains exercent une pression incroyable sur l’environnement naturel. Si nous devons préparer une défense sérieuse contre les changements climatiques, nos villes doivent trouver des façons d’être écologiquement durables tout en réduisant les émissions et les déchets.

L’immigration et l’inclusion définiront nos villes futures

D’ici 2050, les experts estiment que plus de 250 millions de personnes pourraient être obligées de se déplacer en raison des changements climatiques. Ce profond changement dans les tendances migratoires constituera à la fois un défi et une occasion énormes pour les villes de l’avenir.

L’augmentation de l’engagement démocratique devrait suivre la croissance des villes

De toutes les élections organisées au Canada, les plus importantes sont peut-être celles qui servent à choisir un conseiller municipal ou un maire. Avec la concentration de la population mondiale dans les villes, le rôle joué par une administration municipale afin d’améliorer la qualité de la vie n’a jamais été aussi crucial.