You are now in the main content area

Les villes de demain commencent dès aujourd’hui à Ryerson

En
Président de l'Université Ryerson, Mohamed Lachemi

Voilà plus de 20 ans que je suis arrivé à l’Université Ryerson. J’étais à l’époque un ingénieur et un chercheur jeune, ambitieux et passionné qui avait à cœur de façonner l’avenir. J’ai trouvé une université profondément ancrée dans sa communauté urbaine, inspirée par sa mission d’utiliser des idées, des connaissances et de la créativité pour créer un avenir meilleur.

J’ai immédiatement su que j’étais au bon endroit, mais j’étais loin d’imaginer tout le chemin que nous parcourrions ensemble.

Au cours des deux dernières décennies, Toronto s’est retrouvée sous les feux des projecteurs en tant que ville-monde, et Ryerson s’est démarquée comme un lieu de choix pour les esprits créatifs et les personnes d’action qui se consacrent à l’étude, la recherche et la mise sur pied des villes de l’avenir.

L’édification de villes a toujours fait partie de l’ADN de Ryerson, mais aujourd’hui, l’urgence est plus grande. D’ici 2050, la population mondiale devrait atteindre 9,8 milliards de personnes, et près de 70 pour cent d’entre elles vivront dans des villes. Ces chiffres impressionnants constituent un défi remarquable, mais nous offrent d’immenses possibilités.

Lorsque je pense au travail important que nous effectuons à Ryerson, le Centre for Urban Innovation (en anglais seulement) (centre pour l’innovation urbaine) me vient à l’esprit. Ici, les membres du corps professoral et les étudiants collaborent sur plusieurs des principaux défis auxquels font face les villes, qu’il s’agisse de la salubrité de l’eau et de la nourriture ou encore d’énergies de remplacement et d’infrastructures intelligentes. C’est un exemple formidable de l’engagement de notre université à édifier la ville.

Vue aérienne du centre-ville de Toronto

D’un bout à l’autre du campus, les membres du corps professoral de Ryerson sont pleinement engagés à améliorer la vie des gens à Toronto, mais le travail qu’ils font en vue de repenser la forme et la fonction de notre ville peut être appliqué aux centres urbains du monde entier. Et si la ville de l’avenir se définit par ses efforts de durabilité, à Ryerson, nos efforts portent également sur l’immigration, la démocratie et la représentation autochtone.

Notre engagement est axé sur une culture de coopération et de partenariats privilégiés avec l’industrie, les intervenants et le gouvernement.

La différence Ryerson est notre approche dynamique afin de trouver des solutions. Notre empressement à défier les convenances et à essayer quelque chose de nouveau. Notre corps professoral et nos chercheurs exceptionnels s’ingénient à trouver des solutions aux défis mondiaux. C’est tout cela et bien plus.

À Ryerson, nous évoluons constamment grâce aux personnes diverses et dynamiques, mues par un esprit de collaboration, qui sont attirées par une université qui a son regard fixé sur l’avenir des villes au Canada et dans le monde entier. Je demeure optimiste quant à notre avenir, car je suis certain que notre université est en mesure de le façonner.

Je vous invite à explorer les articles affichés sur ce site Web et à découvrir les études et les recherches effectuées par Ryerson pour l’édification des villes de l’avenir.

Mohamed Lachemi
Président et vice-chancelier